Musset par Les Camaïeux

1

Au théâtre Heppel un Ettlich, on a toujours un peu l’impression d’être transporté dans un autre temps. Autour des chaises habillées de tissus et des rideaux de velours, on se croirait presque dans un petit théâtre parisien.

Merci à Nir Avner pour les photos !

5

La contesse inquiéte pour sa fille – « Il ne faut jurer de rien »



Les Camaïeux présentent Musset

« L’honnêteté d’une femme qui triomphe des manœuvres du séducteur est le thème évoqué avec humour et esprit dans les deux Proverbes. » Les mots de Françoise Hoecherl, directrice de la troupe résume ces deux pièces.

Le lever de rideau se fait sur un air de piano et dévoile un décor de France du XIXe siècle. Ce soir, c’est Musset qui nous emmène dans un autre temps pour nous rappeler celui des galanteries et des mariages arrangés. Deux pièces sont présentées au public « Il ne faut jurer de rien » (1836) et « Un caprice » (1837) d’Alfred de Musset.



Il ne faut jurer de rien

La première scène s’ouvre sur une querelle entre Van Buck et son neveu Valentin. L’oncle souhaiterait marier son neveu trop dépensier mais ce dernier pense que toutes les femmes sont fausses et déclare en parlant du mariage “il faut bien mourir une fois dans sa vie”.

Valentin: « Une femme devrait être une herbe dans un pré et non une ombre dans une caisse


2

Van Buck et son neveu


Réplique qui nous rappelle l’un des thèmes favoris de l’époque: le refus du mariage par peur de se voir enfermé dans une relation vouée à l’échec puisque l’amour est éphémère.

Cette première scène, très dense et rythmée des coups de colère de l’oncle introduit les scènes suivantes qui se développent autour de Valentin et de son refus de mariage.

On alterne ensuite entre des scènes au Château de Mantes avec la baronne et sa fille qui doivent rencontrer Valentin, et des scènes en extérieur. Le dénouement nous rappelle au nom de la pièce, “il ne faut jurer de rien” lorsque Valentin est finalement pris à son propre jeu.


4

La baronne et le prêtre au Château de Mantes

« Musset livre une pièce comique axée sur l’analyse des relations humaines.On y rit de bon cœur à chaque scène et sans arrière pensée. Abordant des thèmes plutôt grinçants il termine pourtant sur une touche d’espoir: il ne faut jurer de rien! » – Les Camaïeux

Un Caprice

« Mathilde, femme vertueuse, aimante et désarmée est l’épouse de Monsieur de Chavigny. Celui-ci est un séducteur. Mais face à madame de Léry, femme mondaine, aguerrie et amie de Mathilde il perd la face. Le jeu est inversé. Chavigny reconnaît ses erreurs … » – Les Camaïeux



7

Les décors, les personnages en costumes nous rappellent à une autre époque durant laquelle on entendait également des phrases comme “la jeunesse n’est plus ce qu’elle était ». En entendant le texte, le spectateur se dira à lui-même qu’il y a des idées qui traversent les temps et les générations. Deux pièces qui nous transportent et nous font prendre de la distance pour une réflexion sur notre époque et les rapports entre hommes et femmes.

La troupe

La troupe des Camaïeux existe depuis 1985 au rythme d’au minimum une pièce par an. Elle a présenté une quarantaine de pièces.

Un mot de Françoise, la metteur en scène: « J’ai choisi « Un Caprice « que je considère être un petit bijou, une perfection. « Il ne faut jurer de rien » car c’est très drôle, les personnages sont vivants, cependant j’ai coupé dans ce texte des longueurs et des allusions désuètes et démodées pour qu’elle soit plus courte et fluide. »


Françoise joue elle-même la baronne dans « Il ne faut jurer de rien », un personnage excentrique, disjoncté.

La Compagnie des Camaïeux vous invite à passer «Une soirée chez Musset» avec deux Comédies-Proverbes, une pièce comique «Il ne faut jurer de rien» et une pièce légère et moraliste «Un Caprice».


8

Réservations

Dates : du vendredi 10 au dimanche 12 mars à 20h
puis encore du vendredi 5 au dimanche 7 mai à 20h

Lieu: Theater Heppel & Ettlich
Feilitzschstr.12 80802 München
Prix : 16 € – réduit : 10 €
Où réserver : www.heppel-ettlich.de, tel:089/38 88 78 20
ou sur le site des Camaieux, renseignements@lescamaieux.de, tel 089/ 64 49 10



Des idées ? Des suggestions ? N’hésitez pas à me contacter 🙂 Sarah
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :