Marion Bierry : « Le théâtre : métaphore de la vie » rencontre pour Le Prénom

Bonjour à tous,

Je viens vous reparler de la pièce « Le Prénom » après l’avoir cette fois vue ! Bonne lecture.

10353091_713641008692464_6590832975627961295_n-bis

La pièce

Vincent Larcher, un nom bien « normal » qui ouvre la pièce « Le Prénom » de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, mise en scène par Marion Bierry à Munich pour la Compagnie Antéros.

Qu’associe-t’on à un nom ? Certains noms sont-ils « interdits » ? Qu’est ce qui dans ce cas les interdits ? La morale ou peut-être la moralité… Comme Marion Bierry l’explique, le théâtre est un acte d’audace ou en tout cas devrait l’être, cette pièce est la preuve que sous une comédie de boulevard, on peut soulever des questions parfois choquantes grâce à l’humour.

Cette pièce, c’est une partie de cartes, c’est un acte de provocation sur lequel s’enchaîne des aveux, des non-dits qui vont à l’encontre de la bienséance. Le spectateur est pris dans le jeu. Il a le souffle coupé. Il attend que la main passe au prochain personnage afin qu’il dévoile lui aussi ses arrières pensées accompagnées de répliques cinglantes… Pour Marion Bierry, « Le Prénom », c’est une pièce qui « a l’audace de se dresser avec la provocation » et qui répond à un besoin : « le public est touché par les causes engagées, par l’art du verbe et de la subversion ! »

presse-web

J’ai rencontré la metteur en scène de la pièce à Munich, Marion Bierry autour d’un café. Elle a pris le temps de répondre à mes questions mais surtout elle parle avec passion de son métier et l’on a de cesse de vouloir simplement être là et écouter.

« Vincent Larcher, c’est un valet de comédie » dit-elle. Il est de mauvaise foi, il est celui qui lance la partie. Il exprime un ras le bol face à la petite moralité et à la bonne éducation de son beau-frère et de sa sœur. Il joue avec le mauvais goût, avec la provocation, il ose pour essayer de prouver le ridicule de cette moralité de bon ton.

La partie de cartes s’abat au fur et à mesure… C’est Vincent qui lance le premier tabou mais ce n’est que le début. C’est au cours de ce jeu prenant que le spectateur suit l’évolution des personnages : Vincent et sa relation avec son beau-frère, Claude qui dévoile un secret et un tabou à son tour puis Elizabeth qui déchire son image de personnage naïf.

Retrouvez ici le résumé de la pièce !

 

Rencontre avec Marion Bierry

 

10256531_705962252793673_1093653843707500815_n

« Marion Bierry est connue du public parisien pour ses nombreuses mises en scène, notamment au Théâtre de Poche Montparnasse. En 2012, elle a signé la mise en scène du TARTUFFE de Molière au Théâtre de Paris, avec Claude Brasseur et Patrick Chesnais dans les rôles principaux. Sa mise en scène du LEGS de Marivaux, avec Bernard Menez et Valerie Vogt, est actuellement à l’affiche au Théâtre de Poche Montparnasse. » (Extrait site Compagnie Antéros)

La naissance du projet à Munich

 

Marion a rencontré Pétra Maria-Grühn fondatrice de la Compagnie Antéros, par l’intermédiaire d’un ami allemand en commun. Ce projet est naît de cette rencontre mais aussi de l’histoire de Marion. Elle a fait ses études au conservatoire de Vienne et a toujours été attirée par la langue, la littérature et la poésie allemande.

Pour elle, cette aventure à Munich est touchante : elle travaille avec des acteurs passionnés et qui s’investissent pleinement, elle parle de leur implication courageuse pour monter une pièce en français malgré les contraintes budgétaires.

theater-und-kino-teamtheater-tankstelle-muenchen-1-1303376904

Marion Bierry et la mise en scène

Marion aime le théâtre comme lieu physique, elle aime rêver à un décor à partir de l’interprétation de la pièce, c’est ce qu’elle voit en premier après la lecture. Elle aime la langue et dit elle-même que lorsqu’elle met en scène « elle ne fait que lire le texte », décryptant en profondeur ce que l’auteur a voulu exprimer. Pourtant la mise en scène c’est aussi parfois la solitude dit-elle avec la responsabilité d’un spectacle sur ses épaules. Elle joue encore parfois lors de quelques exceptions mais se consacre en majorité à la mise en scène : « on raconte avec le mouvement et l’espace », « Au théâtre avec de la réalité, on fait de l’illusion, une illusion qui recréé le réel ».

Je trouve que cette phrase de Marion Bierry résume bien le tout : « le théâtre, c’est une métaphore de la vie »
Site officiel de Marion Bierry
En savoir plus sur Marion Bierry

Vue d'en haut !

Vue d’en haut !

 

 

Avec Cécile Bagieu, Markus Fisher, Marcus Morlinghaus, Thierry Seroz et Marie Navarre.
Mise en scène : Marion Bierry
Production : Petra Maria Grühn
Décor / Costumes : Michele Lorenzini
Attachée de presse : Almut Steinlein

 

Les représentations:

du 08 au 11 Oct. 2014 20h00
du 15 au 18 Oct. 2014 20h00
du 22 au 25 Oct. 2014 20h00
du 29 Oct. au 1er Nov. 2014 20h00
du 05 au 08 Nov. 2014 20h00

au Teamtheater Tankstelle
Am Einlaß 2a,
80469 München

Tarif 20,00 €
Tarif réduit 13,00€

Réservations par téléphone 089-260 43 33 ou sur teamtheater.de.
Bonne représentation à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :