Parlons impro

Je me souviendrais toujours de ma première session d’impro dans le groupe de Tom, maintenant connu sous le nom des Bavards Rois. A ce moment-là, il n’était pas encore question de troupe, nous n’étions qu’un petit groupe de « découvreur d’impro » pour certains et de passionnés de théâtre pour d’autres. Je ne savais alors pas du tout ce que c’était que de « faire de l’impro ». J’avais en tête quelques clichés d’échauffements de théâtre avant-gardistes et surtout l’impression que je serai incapable de me prêter au jeu.

La « troupe » venait donc de débuter, Tom avait rassemblé des intéressés et tous, peu sûrs de nous, nous avancions pour essayer d’improviser…

Certains avaient plus d’expérience que d’autres bien sûr. Quand Tom venait exceptionnellement jouer pour enfin participer avec ses apprentis, nous étions tous admiratifs (en tout cas je parle pour moi !).

Je me souviens de cette impro que j’avais regardé avec des yeux ébahis : il y a trois improvisateurs sur scène, chacun a un personnage qu’il fabrique. Chacun leur tour les improvisateurs s’avancent pour raconter leur histoire qui doit se passer dans un seul et unique lieu prédéfini (pour tous les 3 le même). Au fur à mesure que l’impro avance, les trois histoires doivent se rejoindre pour finalement amener à une conclusion où tous les personnages sont liés et jouent ensemble. C’est l’impro qu’on appelle entre nous « la lieu commun ». Lorsque l’on a jamais fait d’impro, s’avancer seul pour construire une histoire ainsi, c’est un défi de taille ! Si vous êtes déjà allés à un spectacle des Bavards Rois, peut-être vous souvenez-vous de cette impro qui a parfois été jouée.

Au fil des mois et des répét, on a tous gagné en aisance. Tom qui dirige le groupe avec passion ne se lasse pas de voir « ses » improvisateurs se dépasser.

Et puis un jour, il a parlé « spectacle ». Pour moi c’était impensable ! Je me revoyais encore au premier « cours », quelques 9 mois auparavant, c’était un Everest ! Construire ce premier spectacle où nous n’étions que 4 improvisateurs… C’était déjà en février 2011. Sur scène, je n’ai rien vu passer de ces quelques heures, et je ne préférais pas d’ailleurs… Toute notre concentration était sur les impros, des histoires et des personnages à monter et démonter.

Trois spectacles plus tard, nous en sommes là : aujourd’hui la troupe continue de grandir, de s’enrichir de nouveaux caractères, de nouvelles personnalités et d’imaginer des péripéties toujours plus farfelues qui embarqueront le public dans d’autres mondes.

Rendez-vous le 25 novembre prochain vous pouvez aller les voir au théâtre Heppel & Ettlich à 20h !
Réservation ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

—-

Autres posts qui pourront vous intéresser:

 Interview de Tom, fondateur de la troupe des Bavards Rois

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :